Diagnostic de mesure d'amiante dans l'air à Dijon (COTE D OR)

Le Diagnostic de mesure d'amiante dans l'air consiste en l'identification de la présence de fibres d’amiante en suspension dans l’air, telle que précisée dans les textes réglementaires du Code du travail et du Code de la santé publique.

Êtes-vous concerné par le diagnostic de mesure d'amiante dans l'air à Dijon ?

OUI, dans le cas où vous êtes propriétaire, copropriétaire ou syndic de copropriétaires d’une partie ou de la globalité  d’un immeuble bâti dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.

OUI, si vous êtes employeur ou travailleur intervenant sur des matériaux susceptibles d’entraîner l’émission de fibres d’amiante ou des travaux de retrait et / ou d’encapsulage de matériaux composé d’amiante.

OUI, si vous êtes propriétaire et que vous avez fait faire, dans votre immeuble, des travaux de confinement ou de retrait de Matériaux ou produits contenant de l’amiante (MPCA) des listes A et B du Code de la santé publique.

OUI, si vous êtes propriétaire d’un bâtiment dans lequel un MPCA de la liste A (flocage, calorifugeage ou faux plafond) a été décelé et dont l’évaluation de l’état de conservation a constaté un score 2, pour lequel le Code de la santé publique prévoit la réalisation, sous 3 mois, d’une mesure d’empoussièrement de l’air.

Avantages de notre offre de mesure d’amiante à Dijon

Présent dans toutes les régions de France, AC Environnement vous oriente sur vos besoins en mesure d'amiante dans l’air et vous garantit ainsi une véritable} réactivité, autant sur la {{prise en charge de vos demandes que sur la l’aboutissement des missions que vous nous confiez.

Possédant nos propres laboratoires d’analyse, chez AC Environnement nous assurons un total contrôle de la chaine de traitement des échantillons et pouvons ainsi optimiser les délais, tant sur la partie prélèvement que sur la partie analyse et remise des rapports et des résultats.

le processus de prélèvement (pompes, ventilateurs, etc.) peut s’effectuer en complète autonomie. Affranchis de la contrainte d’alimentation électrique sur site, nous avons la faculté d’intervenir sur tout type de bâtiment, ouvrage, véhicule de transport, navire, aéronef, installation industrielle, etc.

Maîtrise des risques liés à notre intervention sur Dijon pour la mesure d’amiante dans l’air

Afin de soutenir la protection des individus et de l’environnement, tout notre personnel est formé à la prévention du risque amiante (Sous-section 4 du Code du Travail) dès l’embauche et se voit attribué un ensemble d’Équipements de protection individuelle adaptés (Fit test) et de protection collective.

Une évaluation annuelle pour mesurer les compétences est effectuée pour chacun de nos opérateurs et stratèges afin de s’assurer que ces derniers restent en parfaite maîtrise de leur activité.

Méthodologie AC Environnement

  • Mise en œuvre d’une stratégie d’échantillonnage destinée à déterminer le nombre||la localisation et les conditions de réalisation des prélèvements d’air en fonction des impératifs normatifs et des caractéristiques des locaux, selon la norme NF EN ISO 16000-7 et son guide d’application GAX46-033.
  • Les prélèvements sont effectués à l’aide de pompes, positionnées selon la stratégie d’échantillonnage, qui filtrent l’air et réceptionnent les éventuelles fibres d’amiante.
  • Sur site occupé, ces prélèvements sont exécutés aux heures de fréquentation (ex : en cas de bureau, prélèvements de 8h à 18h, répartis sur 3 jours).
  • L’analyse des prélèvements d’air (recherche, identification, comptage) est effectuée au Microscope Electronique à Transmission (MET) au sein des laboratoires du Groupe AC Environnement et les laboratoires sous-traitants.

Chacune de ces opérations est informatisée : chaque opérateur dispose d’une tablette PC et de pompes, capables de communiquer en direct avec les serveurs informatiques du Groupe AC Environnement.

Trois rapports successifs vous sont émis lors de la mission de mesure d'amiante dans l'air :

  • Un premier rapport sur la stratégie de prélèvement : il détermine l'objectif de la demande, le type de mesures, la quantité, l'emplacement et les conditions de prélèvement.
  • Le second rapport est un rapport d'essai : il rapporte toutes les mesures de concentration {constatées|| identifiées||relevées}} et délivre le résultat des analyses d'un prélèvement.
  • Le rapport final précise la stratégie déployée, spécifie les modalités de réalisation des prélèvements, restitue les analyses et les résultats. Éventuellement, il constate les écarts à la stratégie.

Réglementation

  • Décret N° 2011-629 du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l’amiante.
  • Arrêté du 19 Août 2011 traitant des modalités de réalisation des mesures d’empoussièrement dans l’air des immeubles bâtis (Code de la santé publique).
  • Décret N°2012-639 du 4 mai 2012 traitant des risques d’exposition amiante et arrêté du 14 août 2012 relatif aux conditions de mesurage des niveaux d’empoussièrement, au contrôle du respect de la VLEP et aux conditions d’accréditation (Code du travail).
  • NF X 43-050 : détermination de la concentration en fibres d’amiante par microscopie électronique à transmission analytique.
  • NF X 43-269 : air des lieux de travail.
  • NF EN ISO 16000-7 : air intérieur (partie 7). Stratégie d’échantillonnage pour la détermination des concentrations.
  • LAB REF 26 : exigences spécifiques pour l’accréditation des organismes réalisant les mesures d’empoussièrement en fibres d’amiante dans les immeubles bâtis.
  • LAB REF 28 : Exigences spécifiques pour l’accréditation des organismes réalisant les  mesurages des niveaux d’empoussièrement de fibres d’amiante au poste de travail.

Télécharger la fiche